Page d'accueil

Présentation

Tarifs

Tours panoramiques et excursions

Promenades littéraires

Musées

Expositions

 

Visites pédestres

 

Marais

L’apogée de ce quartier se situe au Grand Siècle avec l’aménagement de la Place Royale. Notre promenade va nous amener au cœur de l’histoire du quartier, son patrimoine architecturale et à la rencontre  de ses illustres habitants comme la Marquise de Sévigné, la Brinvilliers, Mme de Maintenon.

 

Montmartre et ses artistes

Nombreux sont les peintres que nous associons avec Montmartre. Des mouvements artistiques y ont pris leurs débuts, de l’impressionnisme jusqu’au cubisme. Notre visite nous fait découvrir ce milieu artistique en ébullition après 1870 quand les impressionnistes faisaient du Café de la Nouvelle Athènes leur point de ralliement. Nous passons devant le domicile temporaire de Modigliani et Van Dongen, et l’atelier le Bateau Lavoir, lieu de naissance de l’art moderne avec les « Demoiselles d’Avignon ».

 

 

 

L’église Saint-Sulpice et son quartier

L’ancien édifice du XIIIe siècle fut reconstruit à partir du XVIIe siècle. Les travaux s’étalèrent sur 136 ans, mais en vérité ne furent jamais achevés… Nous allons découvrir une architecture sobre ornée des éléments décoratifs de pure style rocaille ainsi que le gnomon et la chapelle des Saintes-Anges peinte par Delacroix.

 

Le Palais-Royal, l’ancienne Bibliothèque nationale et les passages couverts

Le Palais-Royal qui exerçait à l’époque de Balzac une grande attraction sur les habitants de la capitale et sur ses visiteurs, semble aujourd’hui un lieu où le temps s’est arrêté. Mais c’est ici que se trouvait le premier passage couvert, la fameuse « Galerie du bois », modèle des galeries Vivienne, Colbert et  Véro-Dodat. Remontons l’histoire de ces lieux bien achalandés, de ces habitants comme Colette, Vidocq, et profitons de voir la belle salle de lecture de l’ancienne Bibliothèque nationale (seulement en semaine).

 

Autour de Saint-Germain-des-Prés

Le quartier Saint-Germain-des-Prés est toujours un lieu mythique qui symbolise Paris. Depuis la guerre, l’endroit n’a pas cessé d’être à la mode. Après le temps des existentialistes et les caves du jazz, des institutions comme Le Flore, le Deux-Magots ou la brasserie Lipp attirent toujours les artistes, écrivains, hommes politiques et journalistes. Durant les dernières décennies, le commerce du luxe et du prêt-à-porter ont remplacé les libraires et disquaires et certaines rues sont de nos jours destinées aux galeries d’art. Et il ne faut  pas non plus oublier l’histoire médiévale du quartier avec la plus vieille église de Paris et des vestiges de l’enceinte de Philippe-Auguste.

 

 

Le village de Charonne

Remontant la rue Sainte-Blaise vers l’église Saint-Germain de Charonne, on se croirait en province et il n’est pas exagéré de dire que Paris a ici encore un côté villageois. Retraçant l’histoire de cet ancien faubourg où les champs, vergers et vignes ont été remplacés à partir de la deuxième moitié du XIXe siècle par un début d’industrialisation et un habitat ouvrier diversifié.

 

Belleville et Ménilmontant

Un quartier qui évoque des noms comme Willy Ronis, Maurice Chevalier, Edith Piaf et Casque d’Or, donc un Paris populaire, nous fait découvrir aujourd’hui ses multiples facettes. Au Moyen Age, des établissements religieux  comme Saint-Martin-des-Champs y possédaient des terrains où ils drainaient les eaux de Belleville pour alimenter leurs propriétés parisiennes. On voit encore des regards permettant de veiller au captage des eaux de sources que de nombreux noms de rues rappellent comme la rue des Cascades, de la Mare ou des Rigoles. Une forte immigration dès les années 20 en fait un quartier ouvrier dont subsiste un habitat modeste. Une réhabilitation douce tente de corriger les erreurs des 30 glorieuses et fait de ce quartier un laboratoire de l’architecture contemporaine.